Guidée et commentée tout au long d'un parcours sécurisé d'une durée d'une heure environ, la visite souterraine de la Cocalière est accessible à tout âge. La température est ici constante, aux alentours de 14 degrés, et vous découvrez alors une grotte vivante, c'est-à-dire toujours en formation.

Outre les concrétions de calcite habituelles, stalagmites et stalactites de tailles et formes diverses (dont des massifs et colonnes), vous pouvez admirer en chemin les disques - des concrétions circulaires défiant les lois de la pesanteurs. Ceux de la Cocalière sont parmi les plus beaux et les plus insolites, des fines draperies (ou galons de calcite) aux stries d'accroissement semi-transparentes suspendues à la voûte, sans oublier les excentriques cristaux bourgeonnant et les fistuleuses ou macaronis longilignes et si fins.

Toutes ces curiosités géologiques se mirent le plus souvent sur l'eau limpide ou bleutée des gours ou bassins naturels aux bords festonnés de calcite. Ceux de la Salle des Gours, échelonnés en escaliers, sont remarquables. Des niphargus, sortes de petites crevettes aveugles, sont parfois visibles dans les eaux notamment dans la Salle du Camp du Bivouac. Au passage, une perle de caverne en formation sollicitera votre attention et ce d'autant plus que c'est un phénomène naturel visuellement rarissime.

Du point de vue morphologique, la cavité est façonnée en un long couloir courant sur un kilomètre ; couloir s'élargissant, par places, en salles qui ont reçues des noms évocateurs : Salle des Congrès, des Colonnes, du Puits de l'Aventure, des Rois Mages...

Ici et là, vous noterez aussi le découpage de la roche par la corrosion qu'exercent les eaux chargées de gaz carbonique. Ce phénomène d'érosion, appelé diacide, donne des formes aigües coupantes sur le pendant de parois et de voûtes - l'action physico-chimique des eaux de crue notamment, souvent turbides et abrasives, adoucissant les formes.

Enfin, pour la coloration, si les ocres dominent, les touches de blancs et de gris ne sont pas rares. Et le scintillement de certains massifs, dû à la réflexion de la lumière sur les grands cristaux de calcite, fait bel et bien de la Cocalière "la Grotte aux diamants".

Votre visite souterraine arrive à son terme mais avant de remonter à la surface, à proximité de la sortie, vous pourrez observer la représentation d'un chantier de fouilles préhistoriques montrant des objets et ossements du Néolithique et de l'Age du bronze. De là, un petit train, vous ramènera à l'accueil par un chemin traversant la garrigue.

grotte-cocaliere-01
grotte-cocaliere-02
grotte-cocaliere-03
grotte-cocaliere-04
grotte-cocaliere-05
grotte-cocaliere-06
grotte-cocaliere-07
grotte-cocaliere-08